27 juil. 2015

Braun Face : le 2 en 1 de ma salle de bain !


Je ne sais pas vous, mais moi, certains jours, je hais ma peau. Je la trouve cireuse et terne au réveil, grisonnante et triste en journée, et ces jours-là, je n'arrive ni me trouver jolie, ni avoir envie de me maquiller.  Avant ça, je mets toutes mon énergie à fouiller dans mon tiroir de masques et de gommages pour trouver de quoi donner un peu d'éclat et de pep's à mon visage. Seulement, il y a environ huit mois, j'ai reçu et découvert un petit truc qui, depuis, s'avère bien utile lorsque je me retrouve dans ce cas de figure (lolilol, elle fait des blagues) : le coffret Braun Face ! Mais... ? Mais ?! Mais kézako ?! Pas de panique, je vous explique.


Le coffret Braun Face (de Braun, donc) est en fait un kit complet à utilisation 2 en 1. Dedans, on retrouve un petit miroir lumineux, mais surtout, un manche blanc muni de piles sur lequel se clipsent deux embouts différents : un embout brosse, et un embout épilateur. Comme le nom du kit l'indique, les deux sont entièrement destinés à être utilisés sur le visage, et ils fonctionnent de façon électrique. Oui, moi aussi, quand j'ai vu ça, au début, j'ai eu peur.


Je dois bien vous avouer que si dès le départ, j'ai été très convaincue par la brosse (qui a remplacé celle-ci que j'adore et que j'utilisais auparavant pour mon visage et désormais pour mes jambes), l'embout épilateur me faisait carrément flipper. J'ai donc attendu plus de 5 mois pour essayer cette fonction pourtant bien pratique. La peur de se louper, d'arracher une grosse touffe de sourcils, de faire un trou, de mal viser, de souffrir le martyr, s'insinuaient en moi dès que j'avais le malheur de positionner l'embout et de… Bzzzbzzzbzzz


Puis, un jour, je me suis lancée. Doucement, précautionneusement, avec appréhension, certes, mais je l'ai essayée, là, juste entre mes deux sourcils. Et, Waw. Après deux minutes, je me suis vite demandé pourquoi je n'avais pas osé plus tôt : si la tête épilatrice manque certes de précision pour moi pour me convaincre d'épiler le dessous de mon sourcil avec, elle s'avère carrément magique pour l'inter-sourcils! Moi qui habituellement mets environ 10 minutes à bien savoir attraper tous les micro poils de cette zone, elle, elle n'hésite pas et chope absolument tout sur son passage, en une minute de temps, même les poils les plus courts. En plus, elle tourne dans les deux sens, pour faciliter l'épilation des deux sourcils et s'adapter au sens de l'implantation des poils. J'ai clairement été bluffée ! Malheureusement, comme je n'épile que cette partie là de mon visage, je n'ai pas eu l'occasion de la tester pour le dessus des lèvres, par exemple, mais cet outil s'avère carrément adapté pour l'emplacement. Du coup, désormais, lorsque je m'épile les sourcils, je ne m'en passe plus : une pince pour les quelques poils aventureux du dessous, et ma Braun Face pour le reste. En 5 minutes l'affaire est pliée. Pareil pour le chéri, qui est plus que ravi que l'instant de torture que je lui impose (tortionnaiiiire!) soit réduit de moitié.


La brosse quant à elle me plaît énormément aussi, malgré ma peau sèche, réactive et sensible. Je l'utilise moins souvent que celle que je vous présentais ici (que j'utiliserais presque tous les jours, à force) car elle est plus agressive pour la peau et fait presque l'effet d'un gommage à elle toute seule, mais je l'adore.  Et je l'utilise principalement lors de ces fameux jours "sans", lorsque ma peau semble avoir encore plus la flemme que moi de partir bosser le lendemain matin. Si habituellement je nettoie ma peau soit avec mes mains, soit avec une éponge, j'aime bien utiliser cette brosse 2 jours par semaine avec mon nettoyant "du moment" (qu'importe), elle me procure un nettoyage plus en profondeur, pour désincruster ma peau, nettoyer mes pores et lui redonner de l'éclat. Cette brosse me fait un petit peu rougir sur l'instant, et ça disparait ensuite, mais c'est pour cela que je préfère l'utiliser le soir, tranquille, plutôt que le matin (où chaque minute compte). Je l'utilise également systématiquement lorsque je m'applique un gommage pour exfolier ma peau, c'est super pratique et facilite vraiment le travail (en plus de pas salir les mains).


Une brosse comme celle-ci se lave facilement et dure environ 3 mois avant de devoir être changée (les recharges se vendent séparement). Cependant, il y a peu, j'ai également reçu les nouveaux embouts sortis récemment par Braun et parmi eux figurent : une brosse ultra sensitive, une brosse "exfoliation" ainsi qu'un embout brosse "éponge". J'avoue ne pas avoir encore avoir eu le temps de tester, je n'ai fait que changer cette brosse-ci par une identique, mais je donnerai très certainement mon avis sur ces nouveaux embouts après test


Le tout est contenu dans une pochette en tissu violette et fourni avec un petit pinceau nettoyant permettant d'enlever les poils de la tête épilatrice ainsi qu' un petit miroir grossissant lumineux très efficace pour ne rien louper durant l'épilation. Et, pour une fois, je trouve le prix de cette innovation assez accessible puisque son prix de vente tourne autour de 75 euros. Pour un 2 en 1 de qualité, je trouve ça plutôt raisonnable quand on connait les prix habituellement pratiqués par la marque. Du coup, je suis vraiment ultra ravie de ce coffret et c'est un petit outil pratique que je recommande si vous n'avez pas encore de brosse visage et aimeriez donner un vrai coup de pep's à votre teint quelques fois dans la semaine, tout en gagnant de précieuses minutes de souffrance pendant votre épilation des sourcils. Moi, quand j'utilise ce kit, j'ai l'impression d'avoir passé mon visage au carwash, et le avant-après se fait vraiment ressentir : un vrai coup de fouet ! Ah, la technologie… Oh, et Braun ? Si tu m'entends : prochain challenge, le coffret qui épile, nettoie, exfolie ET range ma chambre. Merci.


Et vous, vous oseriez vous épiler avec ça ?
Tentées ? Apeurées ? Sceptiques ? 


18 juil. 2015

L'heure de la reprise en main


Celles qui me suivent depuis pas mal de temps le savent : il y a environ 2 ans, sur un coup de tête, je me suis réveillée en en ayant marre d'être grosse, et en voulant modifier ma vie et mes habitudes de grosse mal dans sa peau qui me pourrissaient le quotidien pour "seulement" (ahem) une vingtaine de kilos en trop. Du jour au lendemain, j'avais donc décidé de modifier mes habitudes, de m'offrir un quotidien et un état d'esprit plus sain, de manger mieux et de me garantir une santé correcte en me mettant au sport. Et c'est comme ça, en adoptant une alimentation saine, équilibrée, sans privation ni carence et en pratiquant un peu de sport que j'avais perdu environ 18 kilos en moins de 8 mois. Une vraie victoire, dont les effets ont été plus que positifs tant sur mon physique que sur mon mental. C'est simple, je me suis rarement sentie aussi bien dans ma peau qu'à ce moment-là. Pour la première fois de ma vie, le critère "grosse" n'était pas celui auquel je pensais le plus en me regardant dans le miroir, en marchant dans la rue, en choisissant mes vêtements, en me déshabillant chez la gynéco. Il avait disparu de ma tête, au profit de caractéristiques bien plus agréables : la confiance en soi, la fierté et la sérénité. Je n'étais pas parfaite, ni mince, mais je me sentais vraiment bien, vraiment "moi". Je m'étais prouvé que "quand on veut, on peut", et que j'avais toutes les cartes en main pour être maître de mon destin.


J'étais ravie d'avoir pu perdre du poids rapidement et dépassé mes objectifs de départ de manière extrêmement saine, assez facilement et sans m'infliger ce que j'appelle "des régimes à la con". Et je suis restée à mon poids "final" environ 7 mois. Seulement, à force de voir que "un petit plaisir" ne me faisait pas forcément reprendre, j'ai eu tendance à un peu trop les accumuler. A voir que un ou deux kilos ne faisaient pas de différence dans mes pantalons, j'ai un peu relâché la pression, me suis pesée moins souvent. Bref, je l'avoue clairement : je me suis reposée sur mes lauriers, en pensant ne pas reprendre trop de poids avec de petits écarts, et que même si c'était le cas, je réagirai à temps pour ne jamais redevenir "comme avant" (utopiste un jour, utopiste toujours). Seulement, les quantités ont augmenté dans mon assiettes accompagnées de mes légendaires "c'est rien, je referais attention dès lundi", les petits restos sont devenus plus fréquents sous prétexte que "avec la pression des études et du quotidien, on peut quand-même se faire plaisir", et le sport s'est petit à petit éclipsé de mon quotidien à cause d'horaire de cours de Master ultra prenants. En gros, la majorité de mes bonnes habitudes sont devenues de "jolis souvenirs", même si certains des automatismes de base, acquis via mon nouveau mode de vie, sont restés.


Ensuite, est venue la fin de mes études et le retour chez mes parents. L'inactivité, la recherche de job pendant 5 mois, le moral en chute libre, la bonne bouffe de la mama, … ont mis le coup de grâce à ce qu'il restait de mon "régime". Et là encore, alors que j'avais tout le temps nécessaire pour, je n'ai pas réagi. Je me voyais prendre du poids, sans forcément essayer de l'éviter car je me sentais coincée, sans pouvoir faire mes propres courses et sans pouvoir cuisiner, sans véritables revenus pour faire du sport ou m'inscrire en salle. J'ai donc occulté, tout en ne supportant plus cette nouvelle image de moi qui criait "échec, échec, tu reprends tes kilos" dans le miroir. J'ai commencé à ne plus vouloir porter de robe, par dégoût de mes jambes. A ne plus me rendre aux évènements blog, de peur qu'on médise sur le fait que "je suis plus grosse qu'on le pensait" (oui, on est des conasses). A perdre confiance en moi. A me dévaloriser. A revenir à mes vieux démons. Bref, à me pourrir la vie, sans pour autant réagir. Jusqu'au jour ou deux ou trois remarques de mes proches sur la même semaine m'ont poussée à me peser, pour voir l'étendue des dégâts. Et là, le drame. En environ 7 ou 8 mois, j'avais pris 8,5 kilos. 8,5 kilos les meufs ! Là, impossible de nier : j'étais en train de ruiner mes efforts, de rentrer dans la spirale infernale de la prise de poids et je devais réagir, vite. Ne plus me voiler la face et me reprendre en main, comme j'ai su le faire il y a 2 ans, avant que ça ne soit trop tard.


Plutôt que de continuer à m'acheter de "nouvelles fringues" dans lesquelles je me sens pseudo "jolie" avec mes 8 kilos en plus, j'ai décidé de faire en sorte de me sentir jolie, mais à poil, sans artifices. Plutôt que de garder dans un coin de ma tête bien caché le fait que je ne me supportais plus, j'ai décidé de me prendre en photos en sous-vêtements et d'affronter le fait que, oui, j'ai grossis et que je ne peux m'en prendre qu'à moi-même (quand on a tendance à prendre du poids et qu'on veut en perdre, c'est à vie qu'il faut "faire attention" et rester sur ses gardes). Et j'ai choisi de me (re)reprendre en main. De resurveiller mon alimentation correctement, de reprendre le sport, sans céder à la facilité, parce que mon bien-être et ma santé valent bien plus que les efforts à fournir pour les perdre, même si j'adore le chocolat et que je déteste, au grand Dieu, transpirer. Peu importe si ça me mange mon temps de faire du sport après le boulot, de me préparer mes gamelles chaque soir, ou d'observer les calories de ce que j'achète en détails, j'ai décidé de retourner à ce mode de vie qui m'avait fait tant de bien lorsque j'ai perdu du poids.


Du coup, c'est officiel, je vous l'annonce : je recommence le sport de manière sérieuse et à manger plus léger (mais pas des bâtons de pastèques, des graines so swag et tout le toutim, hein). Vous risquez donc de voir resurgir ici des articles conseils, recettes, sport et bien-être plus souvent, comme auparavant (avant cette vague Healthy, you know ?). Actuellement, j'ai repris une activité physique régulière : je vais nager le lundi, mercredi et vendredi, 1h à 1H15 de brasse à vitesse moyenne histoire de me raffermir, de me muscler, d'éliminer des calories et d'éradiquer ma cellulite tout en améliorant mes performances cardio plus que nulles. Je suis également à la recherche d'une salle de sport (je suis difficile et n'aime pas la proximité avec les gens, alors quand ceux-ci sont super gaulés quand, moi, je ressemble à un rôti ficelé en jogging, démaquillée, encore moins), et en attendant je pratique quelques exercices de renforcement musculaires à domicile, chose que j'avais regretté de ne pas avoir fait lors de ma première perte de poids, niveau fermeté de mon bidou. Avoir recommencé la piscine me fait déjà énormément de bien à l'esprit et se fera, je pense, rapidement ressentir sur mon corps, comme auparavant. J'ai donc décidé de rendre ce moment encore plus agréable en achetant des lunettes (pète-la-honte) de compet' super confo' et en me commandant un MP3 waterproof pour nager avec des musiques motivantes. J'ai aussi pris une nouvelle paire de baskets (les miennes me faisaient mal, ma mamie m'en a offert de nouvelles héhé), un tapis, et bientôt un joli sac de sport. A voir comment je m'organiserai entre piscine et mes autres activités pour ne pas que ce soit "trop" sur une semaine et que je me lasse, tout en ayant de bons résultats. D'ailleurs, les sous investis dans le sport et l'équipement  (un sacré budget) sont des sous que je ne claquerai plus en boutiques puisque j'entame un no buy mode jusqu'à ce que mes objectifs soient atteints. J'ai bien assez de fringues pour patienter d'ici-là, et ça n'en sera que plus jouissif.


Et en ce qui concerne l'alimentation, je reprends dès lundi mes bonnes habitudes dont les principales consistent à : boire 1.5L d'eau par jour, ne pas manger entre les repas, manger des légumes et fruits à chaque repas, limiter les aliments gras, ne jamais me resservir et respecter la règle du 1/4 féculents, 1/4 protéines/viandes/poissons/oeufs et 2/4 légumes dans mes assiettes, privilégier le light quand je peux et m'accorder un "vrai plaisir" (resto en amoureux, pâtisserie, junk food, …) par semaine. J'espère que ça portera ses fruits, mais il n'y a aucune raison que ce ne soit pas le cas. D'ailleurs, c'est con, mais écrire cet article, c'est un peu une façon perso de m'engager dans quelque-chose face à vous et de m'y tenir, parce que maintenant "c'est dit, on peut plus reculer". Vous avez d'ailleurs été une vraie force et un soutien sans faille lorsque j'ai décidé de maigrir, la première fois. Mieux qu'un coach personnel !


Mon objectif ? Perdre 10 kilos, pour commencer, me muscler, et me raffermir. Je n'ai pas pour but d'avoir des abdos hyper saillants, de rentrer dans du 34 ou d'être à l'aise en portant des crop tops en rue. Pas pour but non plus d'avoir un corps de rêve à la "Instagram" pour me la péter. Juste d'être à l'aise en short en jeans, de pouvoir m'habiller en fonction de mes goûts et plus de mon poids, d'enfin pouvoir porter un bikini dans ma vie (oui, c'est l'inconnu pour moi) et de ne plus me demander si telle ou telle personne me fixe parce qu'elle me trouve grosse dans la rue, sans arrêt. Bref, me sentir bien dans mon corps, tout simplement. Mes prochaines vacances se dérouleront à Punta Cana, dans un cadre paradisiaque, avec mon amoureux, j'ai donc décidé que je voulais atteindre mes objectifs pour cette période (vers février/mars). Pour profiter à fond, sans laisser un corps et les conséquences de petits biscuits qu'il a engloutis (héhé) me pourrir mon séjour. Je veux donc pouvoir y porter combis et bikinis sans me faire de souci, aller nager sans me planquer sous un paréo et être pseudo "bonne" (façon de parler, girls) sur les photos qu'on y prendra, qui seront surement affichées dans notre salon lorsqu'on emménagera ensemble. Je pense que c'est un bon challenge, et j'espère rester motivée et obtenir des résultats durables, sans que ça tourne à l'obsession. Juste un retour au fameux "une vie saine, dans un corps sain", qui m'a beaucoup manqué cette année. Juste une envie de me retrouver. To be continued…

Et vous,  comment vous sentez-vous dans votre corps en ce moment ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...