1 mars 2015

Hervana, le blush naturel par excellence


Si en maquillage, je suis une grande amoureuse de fonds de teint, il y a pourtant deux choses auxquelles je ne peux résolument pas résister, ce sont les blushes et les rouges à lèvres. J'ai beau en avoir plein mes tiroirs, je n'arrive jamais me résoudre à ne pas craquer sur un ou deux jolis tubes ou beaux poudriers par mois. C'est plus fort que moi. Au niveau des blushes, dans ma collection, j'ai un peu de tout : des chers, des très accessibles, des de luxe, des de pharmacies et de grandes surfaces, des roses, des pêches, des bruns, des orangés. Par contre, là où ma collection est rikiki, c'est au niveau des blushes très sobres, presque nude. En fait, je n'en possède que 2 de ce type. Et pourtant, j'adore le rendu naturel et presque imperceptible de ce genre de blushes. Parmi les 2 présents dans ma collection : Hervana, de Benefit.


Je me suis souvent raisonnée quant à l'achat de blushes Benefit à cause de leur prix. Parce que oui, même si les petites merveilles sont bien fournies et ont un joli packaging, 32 euros, pour un fard à joues, ce n'est pas une somme que je dépense comme ça, sans réfléchir, en mode normal. En vérité, c'est même une somme que je ne mets pratiquement jamais pour un produit autre qu'un fond de teint. Du coup, quand tu as envie de craquer, chez Benefit, tu réfléchis à deux fois. Pour ma part, j'ai acheté mon premier blush de la marque (mon adoré Coralista, zéro regret) via une carte cadeau Sephora, pour tester sans trop râler si ça ne me convenait pas. Etant très contente de ce joli corail, je n'ai donc pas autant hésité avant de me commander le joli Hervana de la marque lorsque j'ai reçu une nouvelle carte cadeau, presqu'un an plus tard, pour Noël. Je cherchais un blush léger et discret, assez nude et, après swatch, il avait l'air d'avoir tout pour me plaire. J'ai donc cédé.


La particularité de ce blush-ci est qu'il n'est pas constitué d'une seule couleur, mais de 4 teintes, subdivisées en 8 triangles arrondis dans le pan. On peut donc s'en servir en mélangeant le tout, et en l'appliquant directement sur les pommettes mais aussi en prélevant uniquement certaines couleurs du produit, histoire de doser. Personnellement, je ne m'ennuie pas, je mélange le tout. Une fois toutes les couleurs mélangées sur le pinceau, on obtient un genre de petit rose frais, sobre et discret, assez neutre, sans dominante de tons froids ou chauds. C'est très subtil, d'autant plus qu'à coté de mon Coralista, celui-ci est moins pigmenté, il faut donc en prélever davantage pour obtenir un résultat visible. C'est un peu ennuyant lorsqu'on est habituée à des blushes intenses, mais pratique lorsqu'on veut être sûre d'obtenir un fini naturel et de ne jamais se planter (notamment le matin, avec les lumières artificielles). Malgré tout, j'avoue: si Coralista vaut d'après moi son prix, celui-ci, malgré le fait qu'il soit très joli, ne mérite pas vraiment une dépense de 32 euros à mes yeux. Je m'attendais à plus de pigmentation, même pour un blush qui se veut sobre. Heureusement, les blushes Benefit sont increvables et se creusent très (très très) lentement. Du coup, ça ne s'use pas trop vite et dure assez longtemps, même si on prélève beaucoup de matière en l'appliquant.


Niveau texture, bien qu'elle soit un peu sèche, pour moi par contre c'est satisfaisant : le blush n'est pas poudreux du tout, la couleur adhère au pinceau sans mettre de poudre partout.  Sur les joues, le rendu est mat ce qui donne pile l'effet que j'esperais: un effet très sobre en mode "je n'ai pas mis de blush, j'ai juste bonne mine naturellement". Il se marie avec absolument tous les maquillages, tous les rouges à lèvres, tous les fards à paupières. C'est vraiment le blush qui s'accorde avec tout et apporte juste un peu de relief et de santé au visage. Hervana est, comme chaque blush Benefit, emballé avec un petit pinceau en poils blancs et un manche en bois caché dans son boîtier. Celui que j'ai reçu est taillé en biseau et ni doux ni rêche. Je ne m'en sers pas car trop fin, alors que j'ai aimé celui obtenu avec le blush Coralista. Et niveau packaging, j'aime beaucoup le petit poudrier en carton, même si ça rend le produit peu pratique à transporter. Cependant, pas méga fan de l'illu Galaxy Kitsch de celui-ci, mais ça reste un détails.

Hervana porté sur les pommettes 
Au final, je trouve ce petit blush neutre vraiment joli à porter et bien pratique pour les jours où j'ai envie de quelque-chose de très soft. Malgré tout, j'avoue rester un peu sur ma faim car, niveau pigmentation, je m'attendais à mieux pour le prix.  En gros, j'ai l'effet que je voulais, mais je pense qu'on peut obtenir la même chose pour 3 fois moins d'argent et 3 fois moins d'énergie (à prélever la matière pour obtenir le rendu voulu). Ah, et il convient vraiment bien à mon teint  très clair, mais je pense que sur des carnations medium, il peut être très voire trop discret.

Et vous, déjà testé les blushes Benefit ?

24 févr. 2015

Fast Play, mon nude chic de tous les jours


En ce moment, je suis bipolaire des lèvres. Soit j'ai envie de couleur ultra pop et vive, soit j'opte pour un nude sophistiqué sobre et discret. Mais bon, le problème, vous devez vous en douter, c'est que des nudes, j'en porte peu et je n'en ai donc pas énormément dans mes tiroirs. La majorité de ceux que je possède sont d'ailleurs, pour la plupart, des "mauvais achats" ou des produits reçus pour test inadaptés à ma carnation ou à mes goûts. Je suis extrêmement difficile car, avec mon teint pâle et mes cheveux roux, il est vraiment très très compliqué de trouver un joli nude qui me convienne. A force de tests (et d'échecs peu convaincants), j'ai finalement fini par comprendre que moi, les nudes qui me vont le mieux sont soit des nudes légèrement pêche abricotés, soit des nudes de couleur neutre, certes, mais tout de même un peu soutenue et qui tire sur le marron violacé. Comme mes chouchous de toujours, le Nud-ist de Bourjois et le Honey de Revlon. Du coup, j'ai décidé de partir en quête d'un nouveau "nude parfait" correspondant à ces critères. Au fil des recherches sur le web, mon coeur s'est arrêté sur Twig, de MAC. Il semblait totalement en accord avec ce que je cherchais, un beau nude un peu foncé sophistiqué et chic portable en toute occasion. J'étais d'ailleurs prête à l'acheter en boutique ce samedi (je n'y allais que pour ça) à Bruxelles mais, lorsque je l'ai swatché, j'ai finalement changé d'avis pour embarquer un autre nude qui lui ressemble relativement fort : Fast Play.


Dès que j'ai swatché Fast Play, le coup de coeur a été immédiat : jolie couleur sobre mais bien prononcée, pigmentation de folie, texture crémeuse hyper agréable, effet "mes lèvres en mieux" (je sais,  moi non plus j'en peux plus de cette expression) bref, tout ce que j'apprécie dans un rouge à lèvres "de tous les jours censé aller avec tout". Comme il est portable en toute occasion & que la teinte m'a vraiment tapé dans l'oeil, j'ai décidé d'investir 19 euros et de le rapporter à la maison. Au finish, 0 regret, j'en suis dingue. 


Comme vous le voyez sur le swatch ci-dessus, la couleur est assez indéfinissable. C'est un genre de vieux rose naturel au fini crème et opaque qui tire sur le marron violacé. Certes, ce n'est pas ce qu'il y a de plus lumineux pour les beaux jours, mais personnellement je trouve ça vraiment très classe et flatteur pour les teints clairs comme le mien. J'adore porter ce genre de teinte avec un smocky de jour dans les tons neutres ou avec un maquillage très nude surplombé d'un joli trait de liner étiré vers l'extérieur. Je trouve que ça apporte vraiment une touche de sophistication au visage sans faire too much. J'aime aussi beaucoup le porter avec un crayon contour (très très) légèrement plus foncé que le rouge à lèvres en lui-même. Ca rend le tracé des lèvres absolument parfait et net tout en apportant du volume aux lèvres sans en faire trop et, surtout, sans faire cagole.  Mais bon, j'avoue que ma préférence va au fait de le porter seul, tout simplement.


Niveau confort, c'est un des rouges à lèvres MAC les plus agréable à porter que j'ai dans ma collection, avec Lovelorn. La texture est crémeuse à souhait, ne dessèche pas les lèvres et se fait rapidement oublier.  En plus, de près , Fast Play fait vraiment des lèvres canons, bien lisses et repulpées et ne marque pas les petites peaux mortes malgré sa pigmentation intense. Un vrai bonheur à porter pour toute une journée. Gros plus également, il s'estompe de manière vraiment uniforme et naturelle, ce qui fait que vous pouvez être tranquille et le porter un jour entier sans trop vous tracasser de l'apparence de votre make-up d'heure en heure, je trouve ça bien pratique. Ca compense la tenue moyenne. Honnêtement, d'habitude lorsque j'achète un rouge à lèvres MAC, c'est plus pour sa couleur que pour sa qualité (que je trouve bonne, mais pas exceptionnellement remarquable non plus). Par contre, pour celui-ci, je trouve que la différence entre lui et un rouge à lèvres lambda est notable et que ça vaut son prix. Pour une fois, je me dis que "ha ouais, il déglingue ce petit lipstick MAC" et non pas "la couleur est canon mais sinon il n'a rien de wahou" voire "joli porté mais texture décevante", comme souvent chez MAC. C'est cool.


Conclusion ? Enormissime coup de coeur pour ce petit nouveau dans ma collection. Je suis totalement dingue de son rendu et j'adore le porter pour un look nude pour aller bosser ou voir mon amoureux. Il m'apporte pile la touche de chic et de naturel que j'espérais et met mes lèvres en valeur avec subtilité et discrétion. Certaines sont acharnées à se procurer Soar et Brave, et bien moi, je crois bien que c'est Fast Play mon gros chouchou de la marque en terme de nude. Je ne serais même pas étonnée de l'avoir terminé dans quelques mois. Et vous imaginez bien que finir un rouge à lèvres, avec moi, ça n'arrive pas tous les jours. 

Et vous, quel est votre nude chouchou ?
Déjà testé les rouges à lèvres MAC?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...